Tourisme responsable

Un fléau mondial

Selon l'Unicef, partout à travers le monde, près de trois millions d'enfants sont chaque année victimes d'exploitation sexuelle dans un cadre commercial. Un enfant ne fait jamais volontairement le choix de se prostituer. Enlevés, vendus ou poussés à la rue, les enfants sont contraints à vendre leur corps. Ces enfants sont battus,drogués, violés, sous-alimentés et exposés à toutes sortes de maladies dont la contamination par le sida.

Selon l'Unicef, partout à travers le monde, près de trois millions d'enfants sont chaque année victimes d'exploitation sexuelle dans un cadre commercial.

Un enfant ne fait jamais volontairement le choix de se prostituer. Enlevés, vendus ou poussés à la rue, les enfants sont contraints à vendre leur corps.

Ces enfants sont battus,drogués, violés, sous-alimentés et exposés à toutes sortes de maladies dont la contamination par le sida.

Qui sont les touristes sexuels ?

Les touristes sexuels sont issus de toutes les classes sociales et sont majoritairement des hommes. Ils viennent de tous les pays développés.Certains ont une déviance sexuelle, comme la pédophilie.

Beaucoup d'autres touristes n'ont pas une telle préférence. Ces touristes sexuels occasionnels n'organisent donc pas leur déplacement avec l'intention d'abuser d'enfants.

Contrairement à ce que l'on peut croire, les touristes sexuels occasionnels sont très nombreux.

Leur passage à l'acte est facilité par plusieurs facteurs :
- sentiment de pouvoir ressenti par certains touristes occidentaux du fait de leur supériorité économique,
- désir de nouvelles expériences,
- absen ce des contraintes morales et sociales qui régissent la vie quotidienne dans le pays d'origine,
- sentiment d'impunité lié &agr ave; l'anonymat,
- indifférence portée au partenaire...

L'exploitation sexuelle des enfants par des touristes est injustifiable !

Des préjugés erronés:

"La prostitution enfantine constitue un soutien financier pour l'enfant et sa famille."
FAUX: La pauvreté ne peut justifier que l'enfant soit réduit à l'état de marchandise et d'objet sexuel. Dans la majorité des cas, l'argent ne va pas à l'enfant ou à sa famille mais à des proxénètes.

"Les traditions culturelles de ce pays permettent d'avoir des relations sexuelles avec un enfant."
FAUX: L'exploitation sexuelle commerciale des enfants est universellement réprouvée et interdite par la Convention internationale des droits de l'enfant, ratifiée par 191 pays. ...IL S'AGIT TOUJOURS ET PARTOUT D'UNE VIOLATION INACCEPTABLE DES DROITS DE L'ENFANT.

Contre l'impunité

Ces dernières années, de nombreux pays du Sud ont décidé de protéger leurs enfants contre les touristes sexuels et ont adopté des lois très sévères.

De nombreux ressortissants occidentaux purgent de lourdes peines de prison dans des pays de destination de l'exploitation sexuelle pour des abus sexuels commis sur des mineurs.

Les pays émetteurs de touristes ont eux aussi adopté des lois permettant de punir leurs résidents pour des crimes sexuels commis sur des enfants à l'étranger.

En France par exemple, de tels actes sont passibles de 7 ans de prison et 100 000 Euros d'amende. La peine peut être portée à 20 ans de réclusion criminelle dans certaines circonstances. Les tribunaux français ont déjà condamné à plusieurs reprises des actes d’exploitation sexuelle impliquant des enfants.

ABUSER D'UN ENFANT EST UN CRIME PUNI PAR LA LOI. IL N'EST PLUS POSSIBLE DE SE COMPORTER IMPUNÉMENT LOIN DE SES FRONTIÈRES.

Que faire pour participer à la lutte ?

Comment pouvez-vous agir?

Au cas où vous seriez témoin de l'exploitation sexuelle d'un enfant pendant vos voyages, parlez-en à votre guide, à votre hôtel, à votre voyagiste, à votre ambassade, à la police ou à des associations de protection de l'enfance. N'hésitez pas à signaler tout prestataire local qui se serait rendu complice.

Source de ce texte et informations complémentaires: ECPAT

Vos choix concernant les cookies sur ce site

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus