Lors de votre séjour en Équateur, profitez-en pour découvrir une culture exceptionnelle, riche de son métissage indien et espagnol.

L’Équateur a développé au fil du temps une culture colorée, mêlées d’influences incas et hispaniques. Des étals des marchés à l’architecture, en passant par l’artisanat local, il ne vous faudra pas longtemps pour vous immerger dans la culture et les traditions équatoriennes.

Marchés et artisanat : s’imprégner des saveurs locales

En Équateur, dès l’aube, les stands s’étendent à perte de vue dans les villes et les villages. Vous trouverez des marchandises de toute sorte : souvenirs, fleurs, fruits frais, animaux, etc.

Néanmoins, l’artisanat est le véritable symbole des marchés équatoriens. Les vêtements finement brodés de motifs traditionnels côtoient les tapis multicolores, les céramiques souvent décorées de petites scènes religieuses, les panamas, les bijoux en ivoire végétal ou les objets en laine de lama, de mouton ou d’alpaga, pour ne citer que ça.

À Otovalo, l’immense marché coloré est l’attraction principale. Il se tient chaque jour, mais c’est le samedi qu’il est le plus impressionnant. Très réputé, il attire énormément de monde. La partie du marché consacrée à l’artisanat se situe sur la Plaza de los Ponchos. Le marché de Saquisili, authentique et haut en couleur, compte parmi les plus beaux du pays, mais il n’a lieu que le jeudi.

Au grand marché de Guamote, vous pourrez découvrir la foire aux bestiaux (cochons, cochons d’Inde, moutons, etc.) et les stands bariolés qui s’étalent le long des rails du train des Andes. En Équateur, la culture des marchés est importante puisque dans certains villages, ils ont lieu une à deux fois par jour, 1 à 7 jours par semaine.

Le saviez-vous ?

Le chemin de fer du train des Andes représente avant tout un symbole en Équateur. Sa construction a débuté en 1861 et a permis de rattacher Quito à Guayaquil en 1908, favorisant ainsi le commerce et l’export.

Culture architecturale : vestiges incas et style colonial

De nos jours, le style architectural équatorien marie à la perfection passé et présent. C’est principalement à Guayaquil que la modernité des immeubles a un réel intérêt, car ils offrent un panorama unique.

Toutefois, l’architecture coloniale est prédominante, car les espagnols ont d’une part effacé la majeure partie de l’architecture inca et d’autre part beaucoup construit. D’ailleurs, dans le centre historique de Cuenca, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’architecture coloniale est encore bien présente. La ville de Quito est riche de ses églises coloniales, comme la Compania de Jesus, l’Iglesia de Santo Domingo ou encore celle de San Francisco.

Quito et Cuenca sont deux bijoux d’architecture et sont des vitrines pour le pays. La vieille ville de Quito est un véritable musée, qui a vu défiler de nombreux peuples et cultures, dont la précolombienne. Il reste peu de vestiges, mais notons néanmoins l’existence de sites incas comme celui de Rumicucho et le superbe édifice d’Ingapirca non loin de Cuenca. Dans les nombreux musées de Quito, vous pourrez profiter de belles rétrospectives de la période inca.

Le saviez-vous ?

Le Qhapaq Ñan, est une route andine d’environ 40 000 km tout chemin compris, tracée autrefois par les Incas. Cette voie traverse l’Argentine, la Bolivie, le Chili, la Colombie, l’Équateur et le Pérou. Considérée en péril, elle a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour permettre sa conservation. En Équateur, un tronçon de 60 km relie le village d’Achupallas au site inca d’Ingapirca près de Cuenca.

Equateur : langue et symbole à connaître

La langue officielle de l’Équateur et des îles Galápagos est l’espagnol. Néanmoins, les indiens qui habitent dans les sierras parlent encore le quechua. En effet, le pays compte treize nationalités indigènes officiellement reconnues depuis 1998 dont les kichwas, les Shiwiars, les Achuar, les Shuar, les Sapara, les Huaorani et les chachis.

Dans toutes les Andes, vous verrez la Chacana ou croix andine, un très ancien symbole puissant et omniprésent, présent depuis des temps préincaïques. Elle est reconnue comme un emblème des Andes. Vous la verrez souvent répétée dans les pièces artisanales.

En Équateur, la culture est si riche qu’elle ne vous laissera pas indifférent. Que vous partiez à la découverte des différents peuples, de l’artisanat ou de l’architecture, vous ferez le plein de souvenirs indélébiles empreints de nostalgie.

Le saviez-vous ?

Actuellement, seules quatre des îles des Galápagos sont habitées - Isabela, Santa Cruz, Floreana et San Cristobal. Le reste des îles est en parfait état et les sites de visiteurs sont gérés avec soin par le parc national des Galápagos. Elles sont si diverses sur les plans culturels et biologiques, qu’elles figurent sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Vous aimerez aussi...

Vos choix concernant les cookies sur ce site

En poursuivant votre navigation sur le site Club Med, vous acceptez l’utilisation de cookies pour personnaliser votre navigation, améliorer votre expérience et disposer de services et d’offres adaptés à vos centres d’intérêts.

En savoir plus